62 – faire le bien

Si la vidéo ne s’affiche pas ci-dessous, cliquer ici.

 

 

 

Faire le bien lui était
tout un problème
et faire le bien lui manquait cruellement
un jour il aida un vieillard dans sa voiture en panne sur le bas-côté
il l’aida
il prit le temps de ne plus faire
ce qu’il était en train de faire
il en sentit le coût
amèrement
il sentait qu’il devait payer
il lui était intolérable de sentir
en lui le coût du bien
de sentir au fond de lui le mal ramper dans le bien
c’était un bouillon bizarre
ce bien amer qui faisait remonter
le mal
tout le mal de lui-même
c’était un poids immense de donner quelque chose
qu’il ne possédait peut-être pas
de se forcer parce que
la civilisation le demandait
l’éducation le demandait
la survie de l’humanité en dépendait
ce bien chargé d’explosif gueule ouverte
roulant sur le chemin
et lui n’étant qu’un objet transitoire du combat
il regardait en lui
se battre les restes de sa vie
le vieillard le congratulait
les étoiles brillaient
la ville en bas brillait
et lui il attendait
que le Seigneur choisisse sa place à sa place
son rôle
bien qu’il fût incroyant
il attendait un autre coupable pour ignorer cela :
que le mal roule
et dégringole
de haut en bas sans arrêt
comme un ruisseau joyeux
dans l’âme

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s