45 – passage aux lointains

Si la vidéo ne s’affiche pas ci-dessous, cliquer directement ici

 

Par poignées
ils passaient aux lointains
la route avalée par les collines rouges

le défilé des ombres, toute la nuit
dans l’habitacle
ensemble
sans comprendre le défilé des ombres

l’effritement des poignées d’êtres
l’érosion des lueurs
le refroidissement des moteurs
et l’envasement toujours plus profond

des collines

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s