38 – le temps passe

Si la vidéo ne s’affiche pas ci-dessous, merci de cliquer ici

 

 

Plus le temps passe
plus nous ressentons et répétons
qu’il passe VITE
je me disais il y a une heure
dans la rue
que les écarts thermiques étaient monstrueux
je me disais cela IL Y A UNE HEURE DANS LA RUE
mais non : les écarts thermiques restent corrects
C’EST JUSTE QUE LE TEMPS PASSE PLUS VITE
y avait de la neige et là
boum : canicule
dans deux lignes
probablement je vais me prendre
des feuilles mortes
dans la tronche
tout s’accélère il ne reste
que QUATRE secondes
avant que j’affirme
TROIS
avant de mourir
DEUX
qu’il n’y a plus
UN
de saisons
ZÉRO

Publicités

2 réflexions au sujet de « 38 – le temps passe »

  1. Très très bon !
    Dans l’intérêt général ce poème devrait être lu dans toutes les maisons de retraite, et paraître dans le prochain numéro de La France Agricole.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s