31 – quatorze ans

Si la vidéo ne s’affiche pas ci-dessous, cliquer directement ici

 

et qu’aurait-il pu raconter aux filles à quatorze ans ?
que leur regard était un gouffre
une distance
qui l’excédait tellement
qu’il s’y annulait
qu’il supposait des choses
des choses
sur l’existence qu’il lui faudrait quinze siècles pour résoudre ?
comment dompter le monde qui bat à l’intérieur ?
comment donner au monde l’apparence de soi sans se perdre ?
Raconter
qu’il s’y perdait ?
qu’il
ne touchait pas le sol ?
qu’il ne connaissait pas la matière ?
qu’il lui manquait la douleur ?
le choc ?
heurter de plein fouet la matière et se fendre en deux
et laisser entrer leur regard ?
Il avait quatorze ans de vie
et quatorze siècle de retard
qu’aurait-il pu dire aux filles ?
qu’il vivait suspendu à des suppositions sur sa propre matière ?
sur les livres, sur l’absence de Dieu ou de n’importe quel autre conseiller d’orientation ?
Lui, il espérait
soulever les villes
et voir d’en dessous les ressorts et les vis
il
espérait se cacher en elles
en régler le mécanisme
il
espérait avoir créé les villes entières
les filles entières

puisque son regard les saisissait ?
Puisque son regard les révélait l’une après l’autre ?
puisque son âme s’était perdu dans ce qu’elle regardait
il espérait
être le créateur
il savait
n’être rien
il n’y avait pas d’issue
il
était le gouffre de son regard
de ses yeux jaillissait une source terrifiante
de pays, d’êtres, de machines, de bruits de balles, d’images rétro-éclairées infinies
il était encombré, écrasé, aplati sous le réel
il essayait
de se relever
il se heurtait
à leur regard
il s
e désintégrait
il s
‘isolait longtemps pour trouver une erreur
une petite erreur
où s’accrocher
où se lire
où rassembler ses restes
il avait quatorze ans
qu’aurait-il pu raconter aux filles de son âge ?
Il n’était pas Mozart
à quatorze ans
il marchait à son rythme
d’une lenteur prodigieuse
vers plus d’immaturité plus d’ignorance plus d’aveuglement
pour échapper
à leur regard

malade de désir et de honte
il attendait la crucifixion
en recomptant ses doigts

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s