21 – nuit ouverte


il y avait quelque chose de bon
dans l’air
quelque chose palpable
moralement doux
et cela se répandait
de colline en colline
à dos de rayons rouges
couchant des ombres
jusqu’aux remparts de la vieille ville

nous cuisinions dans la chambre d’hôtel
nous marchions tout le jour
la nuit entrait en nous
ses yeux ouverts
à la fenêtre
la nuit vivante traversait la rue
un clope au bec
et montait nous rejoindre
la nuit entrait partout
caressante
il y avait quelque chose de bon
moralement


dans la nuit ouverte
d’une arabesque
nous traversions notre passé
sans savoir

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s