14 – à cause du bruit

 

C’était des hélicoptères
on ne pouvait plus se parler
ils emmenaient des gens très riches
ils soulevaient de terre des gens très riches
pour les déposer plus loin

on restait là tous les deux
parmi les fleurs
on ne pouvait plus se parler
à cause du bruit
ils occupaient toute la place
ils écrasaient les sujets de conversation eux-mêmes
l’avenir de la France
et tout ça
Le déplacement des gens riches
avait pris dans l’espace une importance
sans limite
ils écrasaient la mer
ils écrasaient le soleil

j’essayais de reprendre pied
en beuglant des noms d’artistes
je voulais que ces noms fussent des bombes
c’était seulement des balles

je crois que d’une certaine façon
nos corps n’ont pas repris pied
ils se sont défaits
lentement
parmi les fleurs
ce jour-là

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s